Les gars de la Marine

Publié le par cheurtra

Ce matin, en regardant les sondages, on peut se demander un certain nombres de choses…

En premier lieu, les français ne seraient-ils qu'une odieuse bande d'affreux connards ? Pour ceci, la réponse devrait être donnée d'ici quelques mois. En deuxième : les sondages sont ils représentatifs de la réalité ? Pour avoir travaillé dans un institut de sondage, je peux dire que les questions et les réponses proposées laissent rarement la place à la nuance ou à la réflexion.

Dans un climat qui n'est pas sans rappeler les call-centers de Calcutta, l'enquêteur est là pour faire trancher entre A et B le plus rapidement possible Monsieur Robert qui, à l'autre bout du fil, explique qu'il est plutôt de tradition centre-droit tendance chrétien mou mais qu'il se verrait bien cette fois-ci faire un tour vers la branche modérée des républicains-démocrates, pendant que le team superviser hurle qu'il a besoin d'hommes de 18 ans (du moins de leur réponses hein, calmez vous) et que celui qui les trouve pourra partir plus tôt. Alors, est-ce que ces sondages ne souffrent pas de limitation ?

Tout d'abord, il faut savoir que, pour les enquêtes d'opinions, on n'appelle que des postes fixes, "n'importe qui pouvant répondre à un portable".  Ensuite, vu qu'on va profiter de cette enquête pour poser des questions relatives à d'autres sujets, notamment la consommation, on demande à parler au "chef de famille", une notion qui n'existe plus dans le droit français depuis longtemps mais bon on va dire que ouais. Enfin, on a besoin de l'avis de 1001 personnes (divisées en couches représentatives de la société, sexe, tranche d'âge, de revenus…), no more no less. Donc, en gros, on demande à parler à celui qui tient les cordons de la bourse dans le foyer, qui est à la maison à 15h30 et qui a le temps et l'envie de passer les 20 prochaines minutes (dans le meilleur des cas) à répondre à des questions face à un robot pas autorisé à faire autre chose que de lire le texte sur son écran le plus vite possible. Pas sûr donc que ce genre de profil soit représentatif de la majorité des français.

Alors, doit on balayer d'un revers de manche dédaigneux les résultats des sondages ? Sans doute pas, car même s'ils ne représentent pas une vérité précise, ils pointent du doigt une tendance bien réelle. Cette tendance de se tourner vers les extrêmes qu'ont les sociétés déçues par leur institutions. Et là-dessus, y'en a un à qui je tenais à adresser mes chaleureuses félicitations pour l'ensemble de son oeuvre, qui serait trop longue de résumer ici (d'autres s'en chargeront mieux que moi). Je voudrais aussi lui dire que tôt ou tard, on récolte ce que l'on sème, surtout quand on arrose au karsher et qu'on laboure au bulldozer.

 

http://img10.hostingpics.net/pics/789511bulldozer.jpg

(because size matters, click to enlarge)

Comment ça c'est pas drôle aujourd'hui ? ben oui mais bon.

 

UPDATE : petit complément d'information pour ceux que ça interresse : lemonde.fr parle de la polemique autour de la remuneration des sondés sur internet

Publié dans Productions perso

Commenter cet article

MarcL 08/03/2011 16:53


Pas drôle ? je ne dirais pas cela, j'ai trouvé cela amusant au contraire, sous couvert d'une vérité.
Bien joué ;-)


lilou 08/03/2011 11:56


T'es vraiment un communiste alors!


Sark-roux-zy 08/03/2011 11:19


Je hais les sondages encore plus qu'Orange et les assurances.


cheurtra 08/03/2011 11:46



Pourtant, il circule des bruits sur l'internet comme quoi que t'aimerai bien te faire sonder  :D


Info, intox ? Vérité cachée ou putassiere diffamation ?


 


Nous enqueterons très prochainement.